La belle affaire

LA BELLE AFFAIRE. 5’36

C’est une ronde, un tourbillon
Un va et vient sans rémission
Tout ce que tu tiens dans tes bras
Un jour ou l’autre se brisera

Faire et défaire, la belle affaire
Quand tu finis par foutre en l’air
Tes volontés, tes ambitions
Tu n’en verras jamais le fond

Une toupie jamais n’avance
Comme un manège elle tourne en rond
Et ce que tes mains recommencent
Ce sont tes mains qui le défont

C’est une mécanique infernale
La récidive du vandale
Tu n’es jamais tiré d’affaire
Dans ce mouvement circulaire

Toi tu dis que c’est le mauvais sort
Que le destin a tous les torts
Ne vois-tu pas qu’entre tes doigts
Ce que tu tiens se brisera

Une toupie jamais n’avance
Comme un manège elle tourne en rond
Et ce que tes mains recommencent
Ce sont tes mains qui le défont

Tourne toupie en permanence
Tant que tu n’auras pas compris
Que d’une main tu ensemences
Et puis de l’autre tu détruis (bis)

C’est une ronde, un tourbillon…

PAROLES : D E L R I N E – Novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.