Liberté suprême

LIBERTÉ SUPRÊME. 3’40

Sur le bitume des grandes villes
L’homme moderne qu’on dit gracile
Ne sera bientôt qu’un poisson
Dans une mer sans fond

Où est passée ta mémoire ?
Qu’as-tu fait de ton histoire ?

Liberté suprême
T’as perdu quand même

La confusion des sentiments
Passions-répulsions du moment
Au jour le jour et dans l’instant
Je ris, je pleure, j’avoue, je mens

Où sont passés tes repères ?
Tu as perdu la lumière !

Liberté suprême
T’as perdu quand même

Voici venu le temps présent
De l’ici et du maintenant
Toujours plus haut intensément
Sans lendemain évidemment

Où est passée ta boussole ?
Abattu en plein vol !

Liberté suprême
T’as perdu quand même !

Hypermoderne
Mais mal fichu quand même

Hypermoderne
Si mal fichu quand même

PAROLES : D E L R I N E – Octobre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.